Que vous évoque la route nationale N° 7, la ville de Montélimar ? Le début des vacances, le soleil du sud, le beau temps et les champs de lavandes ? Le nougat ? 

C’est indéniable, cette confiserie mondialement connue évoque pour nombreux d’entre vous l’air marin ainsi que la pause à l’aire de l’autoroute … On a tous souvenir d’avoir croqué un nougat de Montélimar. 

Qu’il soit domino, papillote ou barre oblongue, ce délice qu’est le Nougat de Montélimar livre aux fins gourmets le plaisir délicat des éclats d’amandes et de l’onctueuse pâte miellée de cette confiserie dont la tradition se perpétue de génération en génération grâce au soin bienveillant de maîtres nougatiers.

Nougat, capitale de la Drome, faites-y un tour !

Le Nougat de Montélimar : pour la petite histoire

Le Nougat est une spécialité provençale reconnue en France depuis le XVIIIe siècle au temps où la Drome et la Provence se sont ouvertes à l’apiculture ainsi qu’à la culture de l’amandier. 

C’est en 1730 qu’apparut la recette du Nougat blanc tel que nous la connaissons sans que personne, jusqu’à ce jour, ne connaisse exactement le nom de son créateur.

histoire de nougat de Montélimar
Confectionné par las romains, le nougat est une spécialité provençale

Ceci dit, le nom de F-Joseph Michel, premier maitre nougatier dont l’histoire ait conservé sa trace en 1740. 

En peu de temps la friandise devint célèbre. Miels et amandes de la région du Drome ont envahi les cuisines familiales ; l’amande devenant moins rance que la noix. 

Les légendes autour du Nougat de Montélimar

Nombreuses sont les légendes autour de la création du Nougat de Montélimar notamment celle rapportée par l’Univers des Gourmets qui dont le texte original raconte que : 

Tante Manon avait deux nièces, Lisa et Lina. Lorsque cette excellente pâtissière leur préparait une douceur dont elle avait le secret, elles s’exclamaient : « Tante Manon, tu nous gâtes ».

Lina hérita de sa tante un livre pieux (un missel) ayant appartenu à Diane de Poitiers.

Dans le livre était glissée la recette de la fameuse douceur appelée « tu nous gâtes » qui au fil du temps est devenue le célèbre nougat.

Expliquer la renommée du Nougat de Montélimar

Au niveau de l’Hexagone

L’un des principaux facteurs qui ont permis au nougat d’être connu est la situation géographique de la ville.

Montélimar est la ville idéalement située sur la fameuse route des vacances. 

Nombreux sont ceux qui s’y arrêtent ; c’est la pause entre le nord et le sud de la France. 

À ce propos, l’aire d’autoroute de Montélimar-Sud est la plus fréquentée en été, où vous trouverez des étals de nougat richement présenté.

Au niveau mondial

La notoriété internationale du nougat se serait fait grâce à un certain Émile Loubet, homme du pays, né à côté de Montélimar. 

On dit qu’il offrait des nougats à toutes les personnalités de passage à l’Élysée. Ainsi, il permit de faire connaître cette friandise sucrée à l’étranger.

Nougat de Montélimar, une appellation à protéger

Une définition pour le nougat de Montélimar. Eh oui, ça existe !

Depuis 1937, l’appellation « Nougat de Montélimar » est réglementée par un code d’usage très strict. 

De ce fait, ladite appellation est uniquement réservée à des produits contenants au moins 30% d’amandes, 2% de pistaches et 25% de miel sur le poids total des matières sèches sucrantes et vanille naturelle.

Tandis que l’appellation de « Nougat » est réservée à des produits contenant au moins 15% d’amandes ou de noisettes.

Protéger l’appellation Nougat de Montélimar

Les nougatiers, au terme de plusieurs procédures judiciaires, sont déboutés en 1923 selon les termes que : 

L’habitude fut prise de désigner sous le nom de Nougat de Montélimar un nougat fin, recherché et apprécié, sans pour autant s’attacher particulièrement au lieu de fabrication. 

histoire de nougat
Le nougat blanc fait partie des desserts du Noel provençal

C’est justement pourquoi la Cour a jugé que cette dénomination n’est pas une appellation d’origine, qu’elle a été employée sans contestation jusqu’ici pour désigner un mode de fabrication tombé dans le domaine public. 

Le Nougat de Montélimar, plus qu’une appellation sinon un gage de qualité et de savoir-faire artisanal ancestral. 

Infos Bonus : La production de nougat en quelques chiffres

  • Production annuelle de nougat : environ 4500 tonnes ;
  • Production annuelle de nougat industriel : environ 4000 tonnes ;
  • L’industrie du nougat emploie près de 300 personnes.

Nougat de Montélimar, où l’acheter ?

Vous désirez déguster un bout de Nougat ? Vous avez bien raison. 

Où pouvez-vous donc vous procurer un véritable Nougat de Montélimar ?

Afin de savourer l’authentique goût du Nougat de Montélimar, consulter notre Boutique du Nougat, de visiter la nougaterie artisanale du Palais du Bonbon ou encore aller à la rencontre des artisans locaux sur les marchés provençaux. 

Vous pouvez également visiter le musée du nougat, un lieu unique à Montélimar qui retrace l’histoire du fameux Nougat de Montélimar. 

Nougat tendre ou nougat dur ? Vous l’aimez comment votre Nougat ? 

Tout est dans la cuisson ! Dans le nougat dur, le sucre est cuit à plus haute température ce qui le durcit par la suite. En revanche, dans le nougat tendre, on y ajoute souvent plus de miel et de blanc d’œuf pour le côté moelleux.

Le Nougat de Montélimar, plus qu’une friandise, une expérience à vivre absolument si vous êtes de passage à la Drome. 

Aimez-vous le nougat ? Vous n’arrivez pas à faire votre choix ? Il ne vous reste plus qu’à gouter.