Aussi mythique -et bien plus- que la route américaine 66, la Route Nationale N°7 représente pour des millions de Français, et ce depuis toujours, le début des vacances et l’arrivée des beaux jours et de la bonne ambiance. 

Il n’est plus question d’emprunter une autoroute pour gagner du temps et arriver rapidement à destination…non non!

Aujourd’hui, plus que jamais, il est question de redécouvrir le pays, des territoires et une culture, celle de la route des vacances. 

Vous l’aurez compris, un road trip sur la Route Nationale N7 s’impose! 

RN7, une route mythique

Les Routes Mythiques

La route nationale 7, RN7, également appelée la Route bleue ou encore la Route des vacances, était historiquement la plus longue et l’une des plus mythiques routes nationales françaises avec 1004 km à son apogée. 

Jusqu’en 2006, elle a relié Paris à Menton via la Vallée de la Loire, l’Ouest de la Bourgogne, le Nord-Est de l’Auvergne, Lyon, la Vallée du Rhône, le Massif de l’Esterel et la Côte-d’Azur. 

Mais suite à la réforme de 2005 qui consistait à transférer la majorité des routes nationales aux départements qu’elles traversent, la RN7 a été démantelée et il n’en reste alors que quatre sections le long de son ancien parcours dont la majorité est appelée à être absorbée par d’autres infrastructures. 

Ceci dit, la fameuse Rn7 en Drome demeure un passage obligé sur la route des vacances. Découvrez pourquoi ?

RN7, des bouchons interminables, mais pas que…

La route nationale numéro 7 détient sans aucun doute le record des bouchons interminables. Il ne se passe pas un week-end des vacances d’été sans que plusieurs dizaines de kilomètres de congestions ne se forment. 

En avez-vous fait l’expérience ?

Pourquoi donc les vacanciers s’acharnent à passer par là malgré les embouteillages qui font sa réputation ?

La RN7, des paysages à en couper le souffle

Car, au-delà des bouchons, ce qui fait véritablement la réputation de la route des vacances sont les magnifiques vignobles au nord de Valence qui, en plus de produire un vin exquis dont la renommée n’est plus à faire, donnent un cachet unique aux collines. 

Heureux qui, comme les voyageurs peu pressés, peut admirer le long de la nationale 7 quelques-uns des plus beaux paysages que comptent la France.


Heureux qui, comme les voyageurs peu pressés, peut admirer le long de la nationale 7 quelques-uns des plus beaux paysages que comptent la France.

Ce qui vous y attend ? 

Pour commencer, le pont-canal de Briare à Loiret, le fameux aqueduc qui enjambe la Loire, ainsi que les gorges de la Loire, les monts du Beaujolais à Rhône, le massif de l’Estérel au Var ou encore la Corniche d’Or aux Alpes-Maritimes pour ne citer que ça.

La RN7, un passage obligatoire pour les amoureux du vintage

Peut-être que certains d’entre vous se souviennent encore des affiches publicitaires datant des années 50 qui se profilaient devant vos yeux. Profitez donc de votre passage par la Route bleue pour (re)découvrir et admirer ces fresques murales, préservées et restaurées, qui témoignent fièrement de l’âge d’or de la route des vacances. 

La RN7, la savoureuse route des vacances

Cette fameuse route qui part du point zéro inscrit dans la pierre sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris, traverse la forêt de Fontainebleau, puis file ensuite vers Nevers, Moulins, Roanne pour finalement atteindre Lyon. 

Une ville qui abrite plusieurs grands restaurants au centre-ville, dans ses environs ainsi qu’au bord de la route. Faisant ainsi de Lyon une étape prisée des fins gourmets et des gastronomes. 

On y trouve également différents artisans qui présentent des étalages interminables du produit phare de la région, à savoir le Nougat de Montélimar. Sans oublier les pommes de Valence ou encore les calissons d’Aix.

Les Nougats de Montélimar

Si vous vous retrouvez un jour sur La RN7, vous devez absolument vous arrêter pour vos procurer cette friandise qui fait la joie des petits et des grands. 

Restons dans le bon et le gourmand, la Route Nationale N7 c’est aussi la cuisine copieuse et sans prétention aucune des relais routiers et des cafés qui arborent la fameuse route.

La RN7, Car la mer n’est plus très loin

Pourquoi la Route Nationale N° 7 ? Une route qui sentait bon l’huile solaire à l’approche des plages de la grande bleue.

Suivant le cours du Rhône par Vienne, Valence, Montélimar, Avignon, elle s’oriente ensuite vers Aix-en-Provence et Brignoles. On aperçoit la belle Méditerranée ; bienvenus donc à Cannes, Nice et enfin Menton, ville-frontière formant le point final de l’illustre voie.

Vous souhaitez vivre pleinement l’expérience de la route des vacances ? Pourquoi ne pas séjourner quelques jours dans la région de la Drome pour visiter toutes les villes environnantes ?

Si cette idée vous plait, notez que de nombreux meublés touristiques sont disponibles notamment dans la ville de Montélimar. Découvrez comment bien choisir votre gite

Infos Bonus : Saviez-vous que certains nostalgiques et passionnés de la RN7 ont consacré à Piolenc un musée à la gloire de la légendaire route des vacances ? Ne manquez pas de le visiter pour vous remémorer le beau vieux temps ou, pour les plus jeunes d’entre vous, découvrir à quoi ressemblait cette fameuse route à son apogée. 

Conclusion + questions aux lecteurs

La Route des vacances, source de nostalgie pour certains et première découverte pour d’autres. Quelle que soit votre position, la Route Nationale N7 reste une source de joie et de bonne humeur autant pour les touristes que pour les locaux.

Que vous soyez de passage ou que vous séjourniez dans le coin, n’hésitez pas à l’emprunter et vous y arrêter pour découvrir ce lieu riche en histoire.

Avez-vous connu l’âge d’or de la RN7 ? L’avez-vous déjà emprunté pour aller en vacances ?