Grignan-les-Adhémar est une appellation (anciennement Côteaux du Tricastin) étendue à l’extrémité Nord de la région Sud du Rhône . 

Les terroirs de la région sont dominés par les coteaux escarpés qui bordent la torsion, tournant les vallées au Sud de la ville de Montélimar. 

Un changement d’appellation, pourquoi?

La construction de la centrale nucléaire du Tricastin, à l’Ouest du Rhône et à quelques kilomètres des vignes, en est la principale raison. 

En Juillet 2008, lorsque 4 755 gallons de solution d’uranium ont été accidentellement libérés lors d’un «événement nucléaire international de niveau 1». 

Depuis la récolte de 2011, son nom a été changé pour éviter les associations négatives avec la vaste et controversée centrale nucléaire du Tricastin. Personne ne semble aimer l’idée d’un rayonnement nucléaire à proximité de leur nourriture, de leur vin ou de leur eau!

Les rouges AOC de Grignan-les-Adhémar représentent environ les deux tiers de la production. 

Ils sont fabriqués principalement à partir de:

  • grenache 
  • et de syrah ,

Un ajout allant jusqu’à 15 pour cent

  • de carignan ,
  • de mourvèdre 
  • ou de cinsaut 

soit autorisé, à condition que le total combiné de ces variétés ne représente pas plus de 30 pour cent du mélange final de vin.

Les vins blancs élaborés sous l’appellation sont un assemblage de 

  • Grenache Blanc , 
  • Clairette , 
  • Bourboulenc , 
  • Marsanne , 
  • Roussanne
  •  et Viognier . 

Aucune variété ne peut constituer plus de 60 pour cent de ces vins, frais et croquants, avec des notes de fleurs blanches et de fruits à noyau.

Environ 2 570 hectares (6 350 acres) ont été consacrés à la production de vin sous l’ appellation AOC Tricastin en 2005, impliquant plus de 320 viticulteurs. 

C’est plusieurs fois plus que lorsque l’appellation a été accordée en 1973, après neuf années passées au niveau VDQS moins prestigieux. 

Cependant, à partir de 2019, le chiffre s’était rétréci à 1354 ha (3345 acres).

L’ altitude légèrement accrue des vignobles locaux s’exprime dans le style des vins, légèrement plus léger que la plupart des vins AOC Côtes du Rhône .

Le climat de la région est méditerranéen , avec des étés chauds et secs aidant les raisins à atteindre une maturité phénolique maximale. Comme c’est le cas ailleurs en amont et en aval du Rhône, les meilleurs vins proviennent de vignobles situés sur des coteaux exposés plein Sud. Sont particulièrement favorisés ceux qui sont topographiquement protégés des vents froids du nord qui roulent le long de la rivière.

La région est particulièrement réputée pour ses truffes. 

Les vignobles rivalisent pour l’espace avec les oliveraies et la lavande et le thym.